Anecdote Trottop : Un gagnant improbable

Anecdote Trottop : Un gagnant improbable

Article mis en ligne le 11/05/2015.

La France possède plus de 250 hippodromes répertoriés et un grand nombre d'entre eux se veulent particulièrement conviviaux et se trouvent le plus souvent dans des cadres champêtres particulièrement agréables.


Un grand nombre de ces hippodromes provinciaux organisent le plus souvent entre 1 et 4 réunions par an et sont régulièrement l'occasion de réunir la majorité de la population et des sponsors locaux. L'ambiance est bon enfant, les gens présents respectent les jockeys et drivers, les insultes ne fusent pas à la moindre déception ou frustration, et pour ceux qui apprécient l'ambiance "merguez-frites", ce genre d'hippodrome est l'endroit idéal pour passer une après-midi agréable à condition bien sûr qu'une météo favorable soit de la partie.

Ces types d'hippodromes sont souvent l'occasion de prendre des notes sur certains chevaux pour de futures réunions "premium" et permettre parfois de découvrir les débuts de poulains qui par la suite feront de grandes carrières.

C'est ainsi qu'il y a une dizaine d'année, je me trouvais sur un de ces hippodromes normands et assistais à une des réunions de trot proposée traditionnellement par cet hippodrome.

Les courses se succédaient à un rythme habituel lorsque l'impensable surgit au détour du dernier virage ! Un cheval bien en course attaqua en 3ème épaisseur lorsqu'il se mit longuement à la faute avec très rapidement l'annonce de sa disqualification par les commissaires ; le driver pour ne gêner personne se colla à la lice bordant la dernière ligne droite. Le driver continua malgré tout à solliciter son cheval pour lui donner un bon travail et celui-ci passa benoîtement le poteau d'arrivée en tête. Jusque-là rien d'anormal sauf que le speaker annonça rapidement l'arrivée avec le cheval en question vainqueur de la course. Tout de suite, l'incrédulité gagna un certain nombre de turfistes présents qui tout comme moi avaient entendu l'annonce concernant la disqualification du cheval. Dans le rond des vainqueurs, le driver concerné reçu son prix bien qu'on le sentait particulièrement gêné ; mais finalement personne n'osa aller se plaindre auprès des commissaires et l'arrivée fut officialisée.

Pour conclure cette anecdote, je retiendrais surtout que dans cette histoire, ce sont comme bien souvent des "turfistes" qui se trouvèrent les "dindons de la farce" !! Ces "petits" hippodromes constituent l'âme et le terreau des courses en France mais autant nous ne remercierons jamais assez nos bénévoles pour le travail accompli autant la recherche de toujours plus de professionnalisme et de rigueur doit être une nécessité à imposer à nos institutions.